04 avril 2017

Coudre en mode ninja

C'est dimanche, nous sommes en fin d'après-midi.

Une partie de ce week-end pluvieux a été consacrée à terminer le costume russe (bientôt sur le blog promis !) et à en racourcir la jupe, jugée trop longue par le professeur (qui a toujours raison mais quand même ça énerve...)amen

Et là, un jeune garçon arrive, tout sourire et vous dit "Maman, demain c'est le carnaval de l'école, tu me fais un costume ?!"

affoléQuoi ?!!! Comment ai-je pu louper ça !!!

Vite, rassemblage des neurones et intense cogitation... Ok, c'est parti pour un costume de.... Ninja !

Evidemment, pas de "côté patron, fournitures, réalisation" pour ce billet, on est dans l'urgence absolue...

Vite, je cours (presque) chercher un pantalon noir type jogging (confectionné il ya peu en jersey milano noir sur la base d'un jogging qui lui va), un sous-pull noir et une cagoule noire (celle qu'il met l'hiver pour le foot)... Voici la base du ninja !

Ensuite, je taille des bandes dans du satin jaune (le restant de doublure de mon fameux manteau en demi-teinte) : 4 minces et une plus large et vas-y que je te surjette le tout !

Je fixe ensuite à la main chaque bande à sa place (avant-bras, chevilles et taille pour la plus large) pour ne pas qu'il ait des bandes en vrac dans son sac. Chacune devra être enroulée et nouée le jour J. Car oui, il faut qu'il se costume tout seul après la cantine !

20 mn plus tard : "Tadaam, voilà mon chéri, tu es content ?"tout fou

-"Mais maman, il me faut une épée, ou un baton !"

Ben oui, suis-je bête ! Mais bon, aller défiler dans les rues armé d'une épée quand on a 9 ans et qu'on est entouré d'une horde de barbares camarades agités, c'est quand même risqué... Qu'à celà ne tienne, re-cogitation intense et là, attention, c'est du lourd !

-"Vas me chercher une boîte à chaussures, du papier alu et du scotch !"... Et 10 minutes plus tard, nous voici avec une magnifique paire de Shuriken qui font la joie du jeune homme (comme quoi, il en faut peu pour être heureux !).

Comble du luxe, j'ai même ajouté une poche à shuriken dans le même satin jaune, cousue à la ceinture et... Comble du coup de bol, javais dans mon stock d'appliqués un superbe sticker "Kung Fu" que j'ai cousu au sous-pull (si c'est pas de la chance ça !!!)

Voici donc le Costume de Ninja, porté très fièrement, on s'y croirait !!!

P1010041

P1010042

Les somptueux Shuriken recouverts d'alu puis de scotch pour pas que tout se barre en quenouille !!!

P1010043

P1010040

Et l'improbable appliqué Kung-Fu, qui prouve que si le Dieu de la couture existe, je l'ai rencontré dimanche.

Ce petit post léger prouve que les costumes élaborés, très techniques, sur lesquels on passe des heures, c'est une chose, mais qu'on peut très bien rendre son enfant fou de joie, avec finalement, quelques bouts de ficelle et peu de technique, et ça fait du bien !

happy

Posté par terpsi74 à 12:38 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , ,


21 mars 2017

Sur un air russe : Acte I

Cette année et pour la première fois, ma fille va concourir fin avril en catgéorie "Avancé" sur pointes dans un concours international.

A partir de cette catégorie, les candidats doivent se présenter en costume !

Certains achètent leur costume, d'autres le louent... Pour ma part, je suis allée demander au professeur de danse si elle acceptait de me laisser le plaisir de coudre le costume de ma fille.

Je m'étais déjà imaginé un joli tutu plateau rose avec de la dentelle noire !

Si elle a répondu favorablement à ma demande, la commande a été très précise. Ma fille évoluant sur un "Air Russe" de Schubert, elle m'a dit vouloir un costume russe, avec une jupe rouge, un tablier, un ceinture large noire et une petite blouse froncée à manches ballons.

mouais

On est bien loin du tutu... Je suis donc vite allée farfouiller sur Pinterest où j'ai trouvé plein de visuels costumes russes...

pixiz-21-03-2017-10-21-24

Bon, ok, c'est russe, mais ça ne correspond pas à la commande ...

damned

Puis (bon sang mais c'est bien sûr) je suis allée chercher des photos de costumes du ballet Coppélia, très empreint de folklore de l'Europe de l'Est, et je suis tombée en arrêt devant ceci :

9399b9c3c3b4fbc3fee5592b19acf93a

Jupe rouge, tablier, corset noir, chemisier manches ballons : bingo ! J'avais trouvé mon inspiration (costume Coppélia de l'English National Ballet).

Le processus de conception/réalisation étant très long, je vous présente aujourd'hui l'acte I, scène 1 (la jupe) et 2 (la ceinture).

Côté fournitures :

Pour la jupe, j'ai utilisé du satin de coton rouge et du tissu à fleurs "folk" commandés sur bennytex. Du galon noir et de la dentelle (stock de ma grand-mère), une fermeture invisible, deux crochets à jupe, et du tulle souple blanc.

Pour le tablier, le même tissu à fleurs et de la dentelle ancienne (une grande cousine de ma maman était dentellière à Calais... J'ai hérité d'un joli petit stock !).

Pour la ceinture, il m'a fallu du velours ras d'ameublement, de la toile épaisse, du biais noir, du passepoil à motif doré, de la baleine à coudre et des bandes pressionnées.

Côté patron :

Pour la jupe pas de patron. J'ai juste coupé deux grands demi-cercles avec pour la taille une ouverture d'environ 2 fois le tour de taille. idem pour la partie jupon.

Le tablier est un simple rectangle.

Pour la ceinture, après pas mal de recherche, j'ai trouvé ce patron gratuit. Attention toutefois, il s'agit d'un patron de serre-taille,  (avec une contention de -10cm ), il m'a donc fallu ajuster les pièces au tour de taille de ma fille pour qu'lle ne soit pas contrainte dans ses mouvements !

Côté réalisation :

Scène 1 : la jupe

La jupe est donc composée de deux grands demi-cercles de satin de coton rouge. Elle est froncée à la taille et fermée par une fermeture éclair.

En bas de la jupe est cousue une longue (très longue, plus de 5 mètres !!!) bande de tissu fleuri (j'ai fait au mieux pour les raccords). Pas facile de coudre une bande droite sur un arrondi, mais ça a marché !

J'ai ajouté du galon noir, un pour cacher l'ourlet du bas, un pour masquer la couture entre la bande fleurie et la jupe et un dernier juste au dessus.

Enfin, j'ai fixé à la main des fleurs en strass dans les espaces vides du tissu fleuri, pour apporter un peu d'éclat sous les projecteurs (et aussi parce qu'on aime quand ça brille !!!).

P1010031

Sous la jupe, j'ai réalisé un jupon de tulle qui est volanté. Il se compose des deux mêmes demi-cercles que la jupe, et comporte trois volants : deux volants de tulle très froncés et un volant de dentelle que j'ai ourlé d'un roulotté au fil rouge. Le jupon est ouvert sur le coté, du même côté que la fermeture, j'ai bordé cette ouverture d'un biais élastique pour que ça ne craque pas à l'enfilage !

P1010032

L'intérêt du jupon est double : il apporte du gonflant à la jupe et esthétiquement, c'est plus  joli, quand la danseuse tourne ou fait des grands sauts, de voir un beau jupon plutôt que l'envers de la jupe !!! Voyez plutôt !

1dddf7a21ae8ae11fdaddd8412adfa8f

Pour le tablier, j'ai simplement légèrement froncé le haut de mon rectangle de tissu fleuri, fait un petit ourlet remplié de chaque côté et ajouté de la dentelle en bas.

Enfin, j'ai procédé au montage final sur la ceinture : jupe, jupon et tablier sont pris en sandwich dans une ceinture de 6 cm de large qui est entoilée et renforcée par un élastique épais et rigide. Le tout se ferme par deux crochets à jupe.

P1010033

Scène 2 : la ceinture

Pour la ceinture j'ai coupé les pièces de mon patron, en double : un jeu dans mon velours ras, et un jeu dans de la toile blanche épaisse.

J'ai ajouté deux pièces d'environ 4cm chacune dans le dos.

J'ai d'abord asssemblé chaque pièce velours à sa jumelle de toile, envers contre envers, avec ma surjeteuse. J'ai ensuite assemblé les pièces les unes aux autres puis j'ai bien aplati mes coutures au fer.

Je suis ensuite venue fixer mes baleines aux emplacements indiqués sur le patron. Pour plus de simplcité, j'ai choisi de la baleine à coudre, qui est donc fixée directement sur ma pièce. Pour les finitions, j'ai opté pour un ourlet au biais noir en bas et pour la pose d'un joli passepoil brillant en haut.

P1010034

P1010035

Côté fixation, j'ai choisi de coudre à points cachés à la main une bande de pressions.

P1010036

Ainsi s'achève ce premier acte.

P1010029

P1010028

A suivre l'acte 2, avec en scène 1 un petit chemisier en voile (qui en en cours, comme on le voit sur les photos ), que je souhaite fixer à un justaucorps blanc (pour éviter la transparence). Ce justaucorps servira aussi de point d'ancrage à la jupe, pour éviter qu'elle ne tourne en même tant que la danseuse !

En scène 2 nous aurons également la réalisation d'une petite coiffe...

Il y a encore du travail, donc à très bientôt !

 

Posté par terpsi74 à 10:29 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 mars 2017

La jupe crayon

Ca fait un moment que j'en avais envie, parce que je me disais que ce genre de forme pouvait bien convenir à ma silhouette.

Le tout était donc de se lancer, trouver le bon modèle et le bon tissu...

Et c'est chose faite ! J'ai (enfin) ma jupe crayon, parfaite pour le travail !

Côté patron :

J'ai feuilleté mon stock de Burdas et mon choix s'est porté sur le modèle 112-113 du magazine de janvier 2011.

BURDA janvier 2011 jupe modèle 113

Voyez cette découpe en "V" et ce petit godet bien sympathique à l'arrière !

Côté fournitures:

J'ai opté pour un joli jacquard extensible dans les tons noir et gris, trouvé sur Tissus Price , un peu de coton gris pour la doublure et un zip invisible.

Côté réalisation :

Ce modèle n'est pas très compliqué à réaliser.

Je n'ai doublé que  l'empiècement en V .

Mon seul regret et de ne pas avoir coupé la doublure dans le biais, ou de ne pas avoir utilisé une doublure extensible car j'ai perdu le confort du jacquard extensible au niveau du ventre en choissiant un coton... Erreur à na pas reproduire si je la refais !

Allez, quelques photos !

P1010018

P1010020

Vue sur l'empiècement en V qui souligne bien le popotin...

P1010021

Et le petit godet qui permet de faire des pas d'ampleur raisonnable !

P1010024

P1010027

Les forsythias sont en fleurs, ça sent bon le printemps !!!

fleurs

Posté par terpsi74 à 11:52 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 février 2017

Justaucorps Angelina pas à pas

Comme écrit précédemment la saison des concours va bientôt reprendre.

Pour le premier auquel ma fille participera fin mars, les consignes sont très strictes : justaucorps à fines bretelles de couleur pastel, sans jupette, ornement, ni parure vestimentaire.

J'ai donc cherché un modèle qui puisse répondre à ces critères, tout en ayant une forme sympathique et pas trop basique.

mouais

Alors, on y va ?

Côté patron :

Mon choix s'est finalement porté sur un patron de maillot de bain ! Le Jalie n°3350 que voici :

3350

J'ai tout de suite décelé un vrai potentiel sur ce modèle, avec son décolleté en coeur et sa jolie découpe sous la poitrine. Pour le dos bien sûr, la version B s'impose, l'autre faisant trop nageuse !

Ce sera donc ce modèle avec la version A pour le devant et la version B pour le dos !

Je ne saurais que vous recommander les patrons Jalies ! En un patron, vous disposez de plusieurs versions. Les tailles vont du 2 ans au XXL, les marges de coutures sont incluses et les explications en français ou en anglais sont très claires et illustrées de schémas ! Je n'ai pas trouvé mieux pour les justaucorps/maillots de bain et autres tuniques de danse ou de patinage !

Côté fournitures :

Un mètre de jersey coton lycra rose saumoné acheté en promo sur Bennytex.

Un mètre de doublure maillot de bain chair trouvé sur Ribes & Casals.

De la laminette (les longueurs nécessaires sont mentionnées sur le patron), du fil polyester et du fil mousse polyamide de chez Mercerie-Extra.

Côté réalisation :

J'ai décidé de doubler le justaucorps entièrement et vous propose un petit pas à pas photos de la réalisation.

J'espère que ça pourra vous intéresser.

Pour commencer, j'ai décalqué mon patron en jouant sur 4 tailles : Q pour la poitrine, R pour la taille , S pour les hanches et T pour la longueur car vous n'êtes pas sans savoir que ma fille est fine et très grande !

IMG_20170218_111336

J'ai ensuite procédé à la coupe de mes pièces en jersey -  lycra. Nous avons un devant, deux dos, une découpe devant, deux pièces pour la poitrine et deux bretelles.

IMG_20170218_113524

J'ai fait de même dans mon coupon de doublure, hormis la découpe devant, qui sera pliée en deux donc de facto en double et les bretelles.

IMG_20170218_114142

Toutes ces pièces sont coupées au cutter rotatif. En effet, ce type de matière ne se coupe pas bien du tout aux ciseaux.  Ceux que vous voyez sur les photos font juste office de poids pour éviter que le patron ne glisse sur le tissu.

Vient ensuite un passage assez fastidieux mais néanmoins indispensable ! J'ai fait l'expérience de coudre un justaucorps doublé sans passer par cet étape et le risque est grand de provoquer des torsions dans le tissu si la doublure n'est pas parfaitement ajustée au tissu principal.

Il faut donc épingler soigneusement chaque pièce de doublure à son homologue en tissu, envers contre envers.

IMG_20170218_120403

Voici donc toutes les pièces, doublées (devant, poitrine et dos) et non doublées (empiècement et bretelles).

IMG_20170218_122005

Vient ensuite le moment de solidariser la doublure et le justaucorps. Pour ce faire, j'utilise ma surjeteuse, surjet 4 fils, avec les fils suivants, de gauche à droite : Un fil polyester de la couleur de mon tissur principal, un fil polyester blanc (ce fil ne se verra pas donc peu importe sa couleur), et du fil mousse polyamide pour les bloucleurs. Ce fil est doux sur la peau et très extensible. Il vaut mieux choisir des couleurs proches de celle du tissu, sans forcément être pile dans la même teinte. Il s'agit simplement que les coutures ne se voient pas en transparence.

Pour avoir testé les deux, je préfère le fil mousse polyamide, que je trouve plus doux et plus solide, au fil mousse polyester qui a tendance à se dédoubler et à casser dans la surjeteuse !

IMG_20170218_123043

Je fais ensuite un essai de réglage sur des chutes de coupe. Ici, il nous faut un surjet pas trop serré. J'ai donc opté pour une longueur de point de 3. Le différentiel est laissé sur 1 et j'ai une tension de 3,5 sur les fils de gauche et de 3 sur les boucleurs.

Voici ce que ça donne, c'est impeccable !

IMG_20170218_123057

Je me lance donc dans le surfilage de toutes mes pièces !

IMG_20170218_123132

IMG_20170218_123646

J'insiste sur le fait que c'est indispensable ! Si on se contente de tout épingler, le tissu risque de bouger à l'assemblage !

Si vous n'avez pas de surjeteuse, il est tout à fait possible de faire cette opération à la machine. Pour ce faire il vous faudra ABSOLUMENT une aiguille "stretch". Le surjet peut être remplacé par une couture zig-zag, en cousant le zig dans les deux épaisseurs de tissu et le zag dans le vide. Le bord de votre tissu doit donc être centré pile au milieu de votre pied presseur.

Avant de passer à l'assemblage de toutes les pièces, il faut encore confectionner les bretelles.

Je prends donc ma laminette et mes bandes de jersey. Je fixe la laminette au ras du bord du tissu, en tirant légèrement dessus pour apporter l'élasticité nécessaire. cette opération est réalisée à la surjeteuse, mais peut également se faire avec la technique du zig-zag décrite ci-dessus. On procèdera de la même façon pour toutes les bordures élastiquées du justaucorps (cuisses, décolleté devant et dos).

IMG_20170219_103043

Je replie ensuite le bretelle deux fois sur elle même et je fixe le tout à l'aguille double stretch (ou au point zig-zag large, discontinu ou non, si vous n'avez pas d'aiguille double ou si vous préférez ainsi). Comme ceci :

IMG_20170219_103728

Les bretelles sont presque prêtes, il n'y a plus qu'à retailler l'excédent de tissu sur l'envers et le tour est joué. (ci-dessous les bretelles avant découpage de l'excédent de tissu).

IMG_20170219_105043

Pour l'assemblage, je me suis reportée aux explications très bien faites du patron. Je ne vais donc pas tout détailler ici, mais juste mes petites astuces perso !

Les deux pièces du dos sont assemblées à la surjeteuse. Je positionne le couteau à ras des surjets existants pour les éliminer afin que la couture ne soit pas trop épaisse ! C'est la meilleure méthode pour que vos quatre épaisseurs de tissus ne se fassent pas la malle à l'assemblage (d'autant plus si vous utilisez du lycra maillot de bain) ! Sans surjeteuse, utilisez le point élastique triple de votre machine et laissez le surfilage en place.

IMG_20170219_094852

Vient ensuite l'assemblage du devant. J'ai bien suivi les instructions pour le décolleté en coeur, la fixation des bretelles au point élastique triple et les fronces sous la poitrine.

La laminette est posée sur le décolleté avec la même méthode que pour la réalisation des bretelles (pose à ras sur l'envers, puis  repli, mais simple cette fois, et surpiqure à l'aiguille double).

Pour assembler mes pièces de devant entre elles, je n'utilise pas la surjeteuse car cela forme des coutures épaisses et disgracieuses qui se voient. Je préfère le point élastique triple de ma machine qui me sert à la fois à coudre entre elles les diférentes pièces et à réaliser des surpiqures qui sont à la fois esthétiques et fonctionnelles. Elles servent en effet à maintenir bien à plat et en place mes excédents de coutures.

Voici donc le devant assemblé, sur l'envers.

IMG_20170219_122236

Sur l'endroit, on a de jolies coutures bien plates avec de belles surpiqures de finition : une sous la couture d'assemblage poitrine/découpe (pas dessus car avec les fronces il y aurait trop d'épaisseurs et ça gondolerait !), et deux de part et d'autre de la couture découpe/devant du justaucorps.

Moi, j'aime !!!

IMG_20170219_122219

Les coutures de côtés sont réalisées avec la même méthode que pour le dos.

IMG_20170219_123424

Puis, Je pose mes élastiques, au niveau du dos ... (Ci-dessous, on voit bien l'élastique surjeté à ras, avant d'être rabattu et surpiqué à l'aiguille double).

IMG_20170219_180603

... Et des cuisses. Pose terminée et élastique rabattu, on obtient ceci :

IMG_20170219_180529

Et c'est presque fini !!!

Un petit tour sur mon buste de présentation pour voir ce que ça donne...

Bon, c'est beau ! Enfin, moi je trouve que c'est beau...

IMG_20170219_182007

D'un peu plus près, on voit bien les découpes et les jolies surpiqures.

IMG_20170219_181951

Profitant du fait que ma fille allait justement prendre son bain, je l'ai attrapée au vol pour un essayage rapide, ce qui m'a permis de prendre les mesures pour les bretelles que j'ai épinglées sur elles (attention, ça pique quand on elève le justaucorps) !

IMG_20170219_182652

Il ne me restait plus qu'à fixer mes bretelles dans le dos et à en couper l'excédent et c'est fini.

Enfin, presque fini, parce que je suis un peu (trop) perfectionniste, j'ai décousu la partie gauche du décolleté pour retendre un peu l'élastique parce que je trouvais que ça fronçait un peu...

honteux

Voilà, j'espère que ces explications illustrées vous ont plu et qu'elle vous seront utiles.

Pour réaliser ce justaucorps, il m'aura fallu 2 heures pour décalquer le patron, couper les pièces et les surfiler (samedi matin) et environ 4 heures pour l'assemblage (dimanche matin et après-midi).

Posté par terpsi74 à 13:52 - - Commentaires [49] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 février 2017

Yeah baby !

La semaine dernière, mon temps couture a été consacré à la confection d'un déguisement pour une soirée costumée à la quelle je participais avec ma fille.

Nous avons choisi de faire un duo... Pour moi ce serait... Austin Powers !

index

Et ma fille, un petit mix de ses partenaires, dans un style très "Groovy " !!

Je me suis concentrée sur le haut du costume. Pour le bas, une paire de bottines et un jean brut feraient parfaitement l'affaire !

Côté patron :

Euh.... Au feeling + quelques recherches pinterest pour voir des tutos de jabots dont je me suis inspirée.

Côté fournitures :

Un vieux chemisier blanc manches 3/4 + de la dentelle de mon stock.

Quelques boutons.

une blouse de magasinier, 3€45 chez Noz.

Une paire de grosses lunettes.

labblue_blouse_de_travail_singer

Côté réalisation :

J'ai retaillé la blouse pour en faire une veste,et ajouté deux grandes pinces à l'arrière pour la cintrer.

Avec les chutes de coupe, j'ai réalisé une patte de boutonnage et mis des boutons sombres au lieu des bêtes boutons transparents.

J'ai décousu les manches et le col du chemisier pour en faire un chemisier sans manche (histoire de ne pas être à l'étroit dans ma veste ajustée) à col mao.

J'ai récupéré les poignets de manches, sur lesquels j'ai cousu ma dentelle préalablement plissée et j'ai fixé le tout au bas des manches de la veste.

J'ai récupéré le col de la chemise, sur lequel je suis venue fixer mon jabot fait de deux volants de dentelle plissée cousus sur un morceau de toile blanche. Le tout tient par un scratch !

Pour ma fille, des bottines, une tunique en soldes chez Tati (respectivement 5 et 4 €) et quelques accessoires ont suffi !

Nous voici prêtes au départ, samedi soir !

yeah

IMG_20170218_195235

IMG_20170218_195244

IMG_20170218_195252

 

 

 

Posté par terpsi74 à 12:10 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 février 2017

Rafraîchissement de tutu

La saison des concours va bientôt reprendre.

Une des éléves de l'école va interpréter la variation du répertoire "Esmeralda", et le stock de costumes comporte déjà un tutu pour ce ballet.

Cependant, au moment de l'essayage "Horreur ! Malheur !"

affolé

Le lycra s'est affiné et tout détendu (comme ces vieux maillots de bain qui ont perdu leur consistance !) et il m'a été demandé de redonner un bon coup de jeune à ce costume défraîchi.

DSC_0396

Je n'y suis pas allée par quatre chemins ! J'ai tout démonté pour ne garder que la "jupe" en tulle et j'ai décidé de refaire tout ce qui était en lycra.

Côté Patron :

Le patron 2791 de Jalie m'a paru le plus proche de l'ancien justaucorps et je suis donc partie là dessus !

Côté fournitures :

Du lycra noir et de la laminette ont suffi à mon bonheur !

Côté réalisation :

Alors, d'une part j'ai recréé le bustier avec un dessus de tutu qui y est fixé.

IMG_20170211_151857

IMG_20170211_152601

(Admirez au passage ma nouvelle copine "la femme tronc aux tétons qui pointent", parfaite pour vous présenter mes tutus et costumes et dénichée sur le Bon Coin.happyMerci à mon mari de s'être dévoué pour aller la récupérer, quitte à passer pour un gros pervers avec son mannequin sous le bras dans la rue ! Seul petit "hic", elle a les tétés qui pointent vers le ciel, mais bon ce n'est pas bien grave !)

D'autre part, j'ai recréé une culotte sur laquelle je suis venue refixer les volants de tulle.

IMG_20170211_151933

Ensuite, J'ai assemblé le haut avec le bas. Etape la plus difficile, j'en ai un peu bavé je dois dire !

IMG_20170212_171546

C'est pas mal du tout, mais le bas est un peu plat...

J'ai fini par solidariser les volants de tulle entre eux pour redonner un peu de gonflant à la jupe !

IMG_20170212_172928

Mon ami le pistolet à aiguille en pleine action.

Et voilà ! Le costume est prêt pour l'essayage avant la phase "décoration" !

IMG_20170212_173730

IMG_20170212_173802

A voir si j'ajouterai carrément une cerclette afin que le tutu devienne un tutu plateau ou si la prof de danse préfère le laisser ainsi...

Posté par terpsi74 à 12:29 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : ,

02 février 2017

Un manteau en demi-teinte

Me revoici pour vous présenter un manteau !

Côté patron :

Disons que là j'ai fait fort avec ce patron n°134 du burda d'octobre 2009  qui multiplie les difficultés techniques avec :

-des découpes

- une doublure

-une sous-patte de boutonnage

-un col tailleur

-des épaulettes

-une fente au dos !

original

Eh oui, rien que ça ma p'tite dame !

 

Côté fourniture :

- Un joli lainage vert canard commandé sur Tissus Price (encore des canards, on n'en finit plus !);

- De la doublure constrastante en satin jaune d'or sur Tissus Price aussi;

- De jolis boutons anciens en argent issus du stock de la grand-mère de mon mari ;

-Et enfin une paire d'épaulettes moyennes achetée en mercerie.

 

Côté réalisation :

J'ai été particulièrement attentive à la coupe (j'ai choisi une taille 46 pour pouvoir mettre un gros pull dessous) car il y a beaucoup de pièces entre le manteau et la doublure, et je n'ai pas oublié de rallonger les manches !

Je me suis hyper concentrée pour la sous-patte de boutonnage, car je n'avais jamais réalisé cette technique, et le résultat est assez bien, voyez plutôt !

emotroisd

IMG_20170201_153548

IMG_20170201_153627

Concentration maximale également pour la fente du dos... Réussie au deuxième coup !

Je m'en suis pas mal sortie pour le col tailleur, pas facile sur un lainage un peu épais !

J'ai connu un grand moment d'énervement au moment de coudre les manches : beaucoup trop d'embu !!! Ca faisait des fronces très moches, alors j'ai décousu, et recousu en tirant un maxxx (avec 3 XxX tellement j'ai tiré) sur le tissu, mais c'était vraiment trop laid, ça gondolait !

  colère

Du coup j'ai encore redécousu et j'ai un peu retaillé les manches, puis j'ai recousu... et là miracle (ou quasi miracle) en posant le manteau sur le mannnequin, avec les épaulettes en dessous (car oui, il faut savoir que les épaulettes prennent sur l'épaisseur, donc il faut essayer avec !) le résultat était potable !

Enfin, honte sur moi, et je me suis bien sûr rendu compte de ce point une fois le manteau fini, j'ai apparemment aussi connu un moment d'égarement....

Je me suis mélangé les pinceaux et j'ai inversé les decoupes devant et les découpes dos de la doublure !

damned

Ouf, ça ne se voit pas trop !

Voici donc la bête.

Côté pile :

manetau1

manteau2

Côté face :

manteau3

Côté "in" :

manteau4

Côté "Out, c'est quoi cette pose et cette tête, tu sors tout de suite !" :

manteau5

Au final, ce manteau je le porte... Un peu !

Je le trouve très seyant... Vu de dos !

Mais je reste mitigée (d'où le titre de ce post") car je ne le trouve pas confortable (peut-être à cause de l'inversion de mes pièces de doublure) et quelques détails me chiffonnent.

Je pense que mes pinces de poitrine sont 5 cm trop haut (je n'ai pas pensé à les décaler, du coup ça fait un peut bizarre quand je porte le manteau non boutonné). Je crois aussi que je n'aurais pas dû mettre la doublure contrastante au niveau de la sous-patte de boutonnage. Quand le manteau est fermé, ça baîlle quand même un chouillas et ce jaune pétant qui déborde pique un peu les yeux...

A bientôt !

 

Posté par terpsi74 à 15:46 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 janvier 2017

My working girl

Tout d'abord, je tenais à vous remercier pour vos commentaires sur mon post précédant, c'est très intéressant de voir ce qui nous motive à coudre, les unes et les autres !

merci

La semaine passée s'est achevée sur une note ultra positive pour ma grande fille qui effectuait son stage de troisième : découverte du monde du travail.

Elle a préféré opter pour un stage "vivant" en choisissant de découvrir l'envers du décor d'une boutique de vêtements pour hommes assez classe.

En effet, elle ne souhaite pas particulièrement s'orienter dans cette voie professionnelle, mais craignait de s'ennuyer en optant pour un stage dans les métiers qu'elle envisage, à savoir la médecine.

Au final, ce fut un excellent choix, elle est sortie enchantée de sa semaine, au cours de laquelle elle a pu faire plein de choses : défroissage des vêtements, mise en rayon, réalisation d'une petite vitrine, étiquetage, gestion des stocks, trucs et astuces pour connaître les tailles, techniques de pliage et même relation à la clientèle, puisqu'elle a pu s'occuper elle-même de conseiller quelques clients.

La période des soldes était en plus particulièrement propice car l'activité y est plus intense.

Pour aller travailler dans ce style de boutique, il est nécessaire de bien présenter, et c'est aussi pour cette raison que le patron l'a laissée avoir des contacts clients !

Voici donc ma "petite" working girl, prête au départ !

 

IMG_20170121_090901

Petite veste du commerce, robe droite en tartan cousue par mes soins.

La demoiselle souhaitait une robe droite en tartan qu'elle puisse porter avec une fine ceinture.

Côté patron

Il s'agit de la robe A tirée du livre japonais "simple tunic  and one piece"

43655898

Côté fournitures :

Un mètre de tartan, lainage acheté il y a un bon moment chez Laurent Tissus Bourgoin, initialement pour m'en faire une jupe et qui dormait dans mon stock.

De la doublure de mon stock (car la laine, ça grattouille).

Côté réalisation :

J'ai donc décidé de doubler ma robe, ce que le patron ne prévoit pas. J’ai taillé cette doublure simplement, en prenant le devant et le dos moins les parmentures.

Ne disposant que d'un mètre de tissu, j'ai coupé mes pièces en plusieurs morceaux pour pouvoir tout caser dans mon coupon :

2 pans pour la jupe, 1 pièce pour le buste devant et le buste dos en 2 pièces. Je me suis appliquée pour les raccords, du coup mon petit subterfuge passe inaperçu.

Pour la doublure, je l'ai fixée à plat aux parmentures  avant de coudre les parmentures à la robe, en suivant les instructions de l'ouvrage.

IMG_20170121_090920

C'est la classe non ?

A bientôt

bye

Posté par terpsi74 à 11:19 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 janvier 2017

No pasara la capsula

Je tiens à adresser un grand merci à Louise.

La lecture de son dernier post sur les bonnes résolutions de début de l'année m'a bien aidée à déculpabiliser et à me débarrasser d'une sensation assez désagréable qui m'avait envahie en ce début d'année :

la sensation de ne pas être "dans le move", d'être à côté de la plaque, comme qui dirait "out" pour toute l'année qui va venir.

En effet, depuis quelques semaines, je vois sur quasiment tous vos blogs que pour l'année 2017, vous vous lancez dans le projet "je couds ma garde-robe capsule".

Je trouve que c'est formidable, cette idée de se coudre un vêtement par mois, pour finir l'année avec une petite garde-robe bien sympathique ! J'ai d'ailleurs indiqué à bon nombre d'entre vous que je suivrai l'avancée de votre projet avec grand plaisir !

Ceci dit, à l'instar de Louise, je ne me lancerai pas dans une telle entreprise.

Je me sens incapbale de m'astreindre à suivre une liste établie à l'avance, moi qui couds beaucoup à l'instinct, de plus en plus souvent sans patron.

Dans mon processus couture, c'est souvent le tissu qui me donne l'idée du vêtement et rarement l'inverse, donc c'est extrêment compliqué d'annoncer qu'on va se coudre une robe en janvier, un pantalon en février etc.

Je serai très intéressée de recueillir votre ressenti à ce sujet :

Pourquoi vous être lancée dans ce projet (ou pas ?), ne craignez-vous pas à un moment de décrocher, ou qu'un effet de lassitude se produise, que la blogo devienne en quelque sorte un peu monotone ?

Si vous n'en "êtes pas", avez-vous à un moment ou un autre ressenti la même chose que moi ?

En tout cas pour moi, plus doute :

 

decapsule

Posté par terpsi74 à 16:08 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,

18 janvier 2017

Encore un canard !

Bon, j'avoue que je ne sais pas ce qui se passe, avec les canards, j'en couds partout !

J'ai peut-être une canardite aiguë ? En plus je ne le fais même pas exprès (c'est grave docteur ?)

Peut-être est-ce lié à ce dessin animé débile mais néanmoins assez drôle que mon fiston adore, à savoir "Kaeloo", dont l'un des protagonistes est le volubile "Coin-coin"...

index

Pour essayer d'être brève, j'ai récemment changé de téléphone et en attendant de recevoir ma coque de protection (une jolie coque en silicone transparent dans un dégradé de violet à turquoise), j'ai décidé de coudre une petite housse à usage provisoire.

Côté patron :

Eh bien, j'ai mesuré mon téléphone, tracé un rectangle aux dimensions + 2 cm (soit 1 cm de marge de couture tout autour).

Côté fournitures :

J'ai pris ce que j'avais en réserve, à savoir 1 carré de feutrine épaisse, du fil turquoise et donc... un appliqué pour la déco ! Il se trouve que l'appliqué de mon stock donc les couleurs d'accordaient le mieux à ma feutrine et à mon fil représentait... Un joli canard !!

Coté réalisation:

Alors là, c'est bête comme chou ! J'ai posé mon appliqué à l'endroit souhaité avant de passer un petit coup de fer pour le fixer.

J'ai ensuite cousu au zig-zag étroit et serré tout autour pour qu'il soit définitivement bien accroché et pour finir j'ai assemblé mes deux carrés de feutrines avec un point fantaisie (point de surjet).

Et voilààààà !

Côté face

DSC_0399

Et côté pile :

DSC_0398

Ok, ça casse pas trois pattes à un canard, Mouarf !

Finalement j'adore ma housse et son côté décalé. A tel point que j'ai depuis reçue ma coque, mais je je continue à mettre mon smartphone dans sa housse (double protection !!).

Bon promis, il n'y aura pas de canard dans le prochain post !

Posté par terpsi74 à 10:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,