29 janvier 2018

Mon Snood/écharpe spécial grand froid (tutoriel inside)

Bonjour !

Aujourd'hui je vais vous présenter une réalisation au crochet. Mon atelier est en plein boom pour la confection de la tenue de concours de Lucie ... Sa cheville va mieux, nous espérons qu'elle pourra danser et pour conjurer le sort, j'ai décider d'attaquer hier !

Avant de vous montrer tout ça dans un prochain postavrac, voici un snood très épais de ma conception. 

Le soir, j'ai du mal à canaprouter sans rien faire devant la télé ... Du coup, pour occuper mes mimines, je brode, je tricote, je crochète.

J'avais depuis un moment de la laine Inca de la marque Katia. Une laine épaisse que j'avais choisie dans un joli dégradé de verts, violets et bruns, mais une fin de série soldée, donc seulement 3 pelotes...

J'ai finalement décidé d'en faire un snood ou une écharpe. J'ai choisi le crochet, et le point granité. En effet, après avoir cherché dans ma "bible du crochet", j'ai opté pour ce point. J'ai trouvé qu'il se prêterait bien à mes couleurs dégradées avec son rendu tissé, qui met en valeur les changements de tons de la laine.

DSC_1348

Avec un gros crochet n°8 j'ai donc réalisé une bande sur une base de chaînette de 40 mailles, avec l'intégralité du fil à ma disposition.

Je me suis donc retrouvée avec une pièce très épaisse et très chaude de 33 cm de large et environ 1m20 de long. Pas assez longue pour une écharpe, mais trop longue pour un snood.

C'est alors qu'en tatonnant à positionner mon ouvrage autour de mon cou, j'ai eu l'idée de refermer la bande à la dimension d'un snnod soit sur les deux tiers de sa longueur et de laisser en quelque sorte pendre le dernier tiers.

Voici ce que ça donne replié.

DSC_1403

Et déplié, un snood avec un surplus qui dépasse.

DSC_1404

Le rendu est super ! Porté on dirait une écharpe, sauf que ça s'enfile comme un snood, pas besoin de nouer, ce qui est top car il est quasiment impossible de nouer un ouvrage d'une telle épaisseur !

Pour le tuto du snood/écharpe, il suffit de cliquer sur la photo ci dessous.

DSC_1405

Et voilà, c'est avec ma petite tête du lundi matin que je vous souhaite un bon début de semaine !

DSC_1406

 

 

 

 

 

Posté par terpsi74 à 12:05 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , ,


19 janvier 2018

Mon chemisier anti grisaille, avec focus sur 3 points techniques.

Bonjour !

Pour déjouer la grisaille du moment et bien aborder le week-end, je vous présente aujourd'hui mon nouveau chemisier, dans un coton à l'imprimé original et éclatant.

J'ai bien détaillé les photos de sa réalisation, ce qui me permet de vous proposer un zoom sur 3 points techniques de la confection :

  • les boutonnières,
  • l'ourlet courbe
  • la fente de manche.

Car oui, c'est ainsi que je conçois la "blogosphère", un lieu d'échange et de partages de connaissances. J'ai toujours plaisir à partager mes trucs, mes techniques coutures, mes astuces cuisines, autant que j'ai plaisir à découvrir et enregistrer les vôtres.

Alors, vous êtes prêtes ? C'est parti !!!

Côté fournitures :

Je commence par les fournitures car tout débute ici par le tissu.J'ai complètement craqué pour cet imprimé "éventails japonais" :  couleurs lumineuses et motif original, le coup de coeur fut immédiat !

coton-imprime-eventails-japonais

(coton imprimé éventails japonais, 12€ les 3 mètres, coupons de Saint-Pierre)

J'ai également utilisé des boutons transparents jaunes du petit stock récupéré à Noël et de l'entoilage pour le col, les poignets et la parmenture.

P1010803

Côté patron :

Avec un tel tissu, j'ai tout de suite pensé à un chemisier, que je voulais plutôt simple et sans trop de découpes pour mettre le joli motif en valeur.

J'ai choisi le modèle n°130 du magazine Burda d'août 2010, que voici :

93e7bd69cbd37d8460840ec82056ce6f--patron-burda-blouses

Nous avons une forme simple, avec une originalité résidant dans le boutonnage invisible. En effet les boutonnières sont cachées à l'intérieur, dans la parmenture du devant. J'ai coupé en 46 et rallongé les manches de 5 cm.

Côté réalisation :

Pas de problème particulier, je commence à être habituée au langage burda, et quand je ne comprends pas, je me fie à mon bon sens et en général ça marche bien !

La confection du chemisier commence par la réalisation des boutonnières qui, je le rappelle, sont situées à l'intérieur de la parmenture.

*

*                    *

Mon premier focus sera donc consacré à la réalisation d'une boutonnière automatique (avec machine électronique).

J'ai choisi ici des boutonnières standards, point 16 de ma machine.

P1010809

Une fois le point sélectionné, je me munis du pied spécial boutonnière, à l'arrière duquel j'insère un des boutons que j'ai choisis.

P1010807

Je mets le pied en place, en n'oubliant surtout pas de rabaisser ma languette noire. C'est elle qui vient en butée du pied et qui permet de coudre la boutonnière à la dimension souhaitée !

P1010808

Je vais maintenant glisser mon tissu sous le pied. La boutonnière commence vers l'arrière, je dois donc placer mon repère de boutonnière, préalablement tracé sur le tissu, de façon à ce que le bas de mon trait soit sous mon aiguille. Comme ceci.

P1010810

P1010811

Ensuite j'appuie simplement sur la pédale de ma machine, je guide mon tissu sans le tirer ni forcer dessus, et ma boutonnière se forme tout seule, sans effort, sous mes yeux réjouis !

P1010812

Et voilà !

P1010813

Pour fendre ma boutonnière, je place à son sommet une épingle et je dégaine mon découd-vite, que j'insère délicatement.

P1010814

Il me suffit alors de pousser sur le découd-vite, qui va venir buter sur l'épingle, évitant ainsi tout ripage ou accident !

P1010816

Si besoin, je coupe les fil de trame qui émergent de la fente de boutonnière avec des ciseaux de précision. (que l'on aperçoit ici tout à droite de la photo). Après avoir répété 6 fois cette opération, mes boutonnières sont terminées !!

P1010817

*

*                    *

La confection du chemisier se poursuit avec l'assemblage des côtés et des épaules, que je réalise pour ma part à la surjeteuse (surjet 4 fils pour plus de solidité).

Vient ensuite le moment de réaliser l'ourlet, ce qui m'amène à mon second focus : comment faire un bel ourlet courbe ?

Je commence par surjeter le bas de ma chemise. Si vous n'avez pas de surjeteuse, vous pouvez faire une ligne au point droit à environ 1 cm du bord.

P1010818

Cette ligne va me servir de guide pour replier une première fois mon tissu sur l'envers, et marquer le pli au fer.

P1010820

Ensuite je replie une seconde fois le tissu, j'emprisonne ainsi mon surjet et j'appuie bien au fer.

P1010821

Je pique ensuite sur ce pli, le long sur bord supérieur (pas comme sur la photo, où d'ailleurs je n'avais pas remonté ma languette de boutonnière, hum hum).

P1010822

Pour faire un ourlet régulier, c'est tout bête, mais ce qui compte c'est d'essayer de toujours garder la même distance par rapport au bas de l'ourlet et pas par rapport au haut de votre pli (car votre pli n'est peut-être d'une parfaite et constante régularité). Il faut donc vous caler sur le bord fini du vêtement. Ensuite, j'ai remarqué que les points d'ourlet des chemisisers du commerce étaient assez longs, du coup je fais mes ourlets avec un point de 3mm de longueur et je trouve qu'ainsi, c'est plus régulier et plus à plat, car le tissu est soumis à moins de tensions.

P1010824

Un petit coup de fer pour finir, et voici votre ourlet terminé, avec de jolies courbes bien dessinées, sans plis ni fronces disgracieuses !

P1010823

*

*                    *

Le chemisier se construit peu à peu, avec le montage du col, le repli et le repassage des parmentures.

P1010825

P1010826

Arrive ensuite la préparation des manches, qui débute par un moment souvent redouté : les fentes de manches.

C'est une étape difficile. Ici, nous avons une fente et une patte qui vient cacher cette fente, parfois appelée fente capucin. La réalisation est pour ce modèle différente de ce que j'ai pu déjà voir, car au lieu d'avoir une seule pièce qui vient en quelque sorte entourer la fente, nous avons d'un côté un biais et de l'autre une patte. Du coup, je vous détaille cette façon de faire !

Après avoir fendu le tissu aux ciseaux le long de la ligne indiquée sur le patron, la réalisation commence par la pose du biais. Une fois le biais piqué à un cm de la fente et jusqu'à un cm après le haut de la fente, il faut , avec les ciseaux de précision, faire une incision que j'ai matérialisée par un trait bordeaux sur la photo. Attention !!! Il ne faut inciser que la manche, pas le biais !!!

P1010828

Ensuite je retourne le biais sur l'envers et je le repasse avant de le surpiquer au ras de la fente. Sur la photo ci-dessous, on voit bien le biais replié et le tissu coupé dans en diagonale.

P1010829

Je prends ensuite la pièce qui va constituer ma patte, et je prépare les bords en les repassant comme ceci :

P1010827

Je marque aussi le pli du milieu vertical de ma patte.

Je positionne ensuite le long côté de la pâte le long du bord de fente où il n'y a pas de biais, et je pique, à 1 cm du bord (là où j'ai marqué le pli au fer) en alignant ma piqure en haut, avec celle du biais.

P1010831

Comme pour l'autre côté, je fais une incision de la manche, ce qui va former un petit triangle.

P1010832

Ensuite, tout n'est qu'une question de repli. Je commence par replier ce petit triangle sur l'envers  et je le repasse.

Ensuite, je replie ma patte vers l'intérieur : les guides de pliures que j'ai repassés vont m'aider, je n'ai qu'ai laisser le tissu se positionner. Je replie donc une fois toute ma patte vers la fente, puis je replie une seconde fois, par le milieu, le petit côté de ma patte à l'intérieur.

Je m'applique à tout bien plaquer et repasser, et je surpique, d'abord en suivant la ligne bordeaux  ci-dessous, puis la ligne bleue qui vient, quand je regarde sur l'envers, solidariser le bout de mon biais, mon petit triangle et ma patte.

Il vous faudra donc bien marquer l'emplacement de cette ligne avec une épingle avant de commencer à surpiquer.

P1010833

Ensuite, un petit coup de fer et c'est terminé ! (enfin, il y a une seconde manche à faire !!!)

P1010834

*

*                    *

Le montage se poursuit avec les poignets, qui comprennent chacun une boutonnière, la fixation des manches et les finitions : mini zig-zag presque invisible pour fixer la parmenture boutonnée au devant afin que ça ne bouge pas, et couture des boutons.

Voici quelques clichés de ces détails :

Le bas de manche, avec la patte et le poignet boutonné.

P1010839

Les mini zig-zags à côté de chaque boutonnière, pour empêcher la parmenture de bouger quand le chemisier sera boutonné. Ils sont presque invisibles !

P1010836

P1010838

P1010837

J'en ai terminé avec ces explications techniques, qui, vous l'aurez constaté vont d'un des points les plus simples au point le plus complexe. J'espère que ces petits focus pourront vous être utiles, pris ensemble ou séparément.

Et maintenant me direz-vous ? Il est où ce fameux chemisier ? Il est fini au moins ?

Eh bien oui, il est fini, je l'ai porté hier, et je peux déjà vous dire que je l'adore !!! Avec mon safran premier du nom et des bottes, je trouve que l'effet est top, qu'en pensez-vous ?

P1010853

P1010851

La simplicité du dos d'un seul tenant, sans découpes ni empiècement,  permet de préserver le joli motif !

P1010852

Vue de face, Je suis ravie de la longueur des manches (enfin, des manches bien longues !!!)

P1010850

J'aime aussi le fait que les boutons soient cachés.

P1010854

C'est une affaire rondement menée le temps d'un week-end + une soirée !

A très bientôt !

Posté par terpsi74 à 14:40 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 janvier 2018

Mon second Safran avec modifications

Bonjour !

Tout d'abord, une petite info pour les curieuses : j'ai édité le post du pyjama pour homme avec des photos du pyj' porté, ce qui est beaucoup mieux que les photos intiales.

Cette petite parenthèse étant refermée, je vous présente aujourd'hui en détails mon second jean Safran, déjà aperçu ici.

Eh oui, je suis tellement convaincue par ce modèle, dont le premier exemplaire ne me quitte quasiment plus, qu'il me fallait absolument un second safran (voire un troisième, je viens de recevoir du jean, mais ce sera une autre histoire !)

Donc, allons-y gaiement !

Côté patron :

Il s'agit donc du jean Safran de Deer and Doe, taillé en 46 et rallongé de 4 cm. Je l'ai cette fois modifié pour un rendu qui soit plus "jean". J'ai donc fait des poches arrondies classiques au lieu des poches passepoilées, j'ai légèrement élargi le bas de jambe, et j'ai surtout ajouté une découpe en V à l'arrière, comme me l'avait suggéré Marmotta.

Côté fournitures :

Pour le tissu, j'ai utilisé du jean élasthane floqué velours que j'ai commandé sur Bennytex.

jean-s-bleu

J'ai craqué à la fois sur l'originalité du tissu et sur son petit prix, à moins de 5€ le mètre, j'aurais eu tort de m'en priver !

Pour la doublure des poches, j'ai pris un reste du satin de coton camel utilisé pour mon petit sac de vacances.

Pour le reste, du fil spécial jean de mon set Gütterman, des petits rivets bronze commandés chez Rascol, un bouton du stock et un zip de chez Mercerie-Extra.

Côté réalisation :

J'ai pris de l'assurance avec ce second pantalon, la braguette ne m'a pas rebutée, confirmant certains propos croustillants : "Ah la première braguette: on s'en fait tout un monde pour ensuite se dire "ce n'était que ça?"" (Anne-Françoise) , "La première braguette, quel kif hein ? Je dois être à 7 ou 8 et c'est toujours un moment de fierté intense. " (Annabelle)

J'ai modifié la forme des poches avant pour des poches arrondies plus classiques, avec la pose d'un petit rivet à la jonction avec la couture de côté (suite à une observation détaillée d'un jean du commerce).

P1010794

Pour encore plus coller au look jean, j'ai également découpé un empiècement en pointe à l'arrière et posé des rivets aux coins externes des poches. Gros plan sur le QQ, tout est ok !!

P1010796

Bon autant vous dire que je suis toujours autant conquise par ce patron, par le confort et le seyant de la taille haute et du jean élasthanne, si bien qu'un troisième ne saurait tarder !!

Allez, place aux photos !

Vue de face, porté avec un joli pull texturé bleu marine avec des brillants et mes bottines bleues zipées.

P1010791

Vue de 3/4, on voit bien que le seyant est top (enfin, moi je trouve) et que la longueur est impeccable pour mes longues gambettes !

P1010792

Vue de face et regard en coin, avec le déhanché qui tue !

P1010793

Et vue de dos, mais quel joli popotin que voilà !!!

P1010795

Voilà, j'en ai terminé pour ce safran deuxième du nom !

A bientôt pour de nouvelles aventures !

 

Posté par terpsi74 à 11:56 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 janvier 2018

Mon écharpe douceur

Bonjour,

Je vous présente aujourd'hui une réalisation tricot. Car oui, je tricote. Moins que je ne couds, mais ça m'arrive, surtout le soir devant la télévision et aussi pendant les vacances !

Côté fournitures :

Pour Noël, la personne qui m'a offert la jolie collection de boutons de sa maman, m'a, en plus, fait cadeau de plusieurs restes de laine précieuse.

Parmi cet assortiment, 4 petites boules d'une pure merveille : de la laine angora naturelle exactement comme celle-ci.

509

Je n'en ai finalement utilisé que 2.

Côté modèle :

Il fallait que je trouve un projet qui soit digne de cette beauté, et qui soit une petite pièce car je disposais de peu de matière.

Après avoir feuilleté mes livres et magazines de tricot, j'ai choisi l'écharpe feuille de la Droguerie.

Parce que ce modèle me rappelle des souvenirs d'enfance : dans une boîte à chapeaux, ma grand-mère avait gardé tous les vêtements de poupée de ma maman, qui avaient été cousus main par sa tante (des merveilles, je ne vous dis que ça !!!) et au fond de cette boîte, il y avait une petite écharpe feuille verte, en angora, mais qui ayant feutré, avait échoué dans les habits de poupée. J'adorais cette petite écharpe, sa forme et sa douceur.

Quand j'ai vu ce modèle et que je l'ai imaginé dans ma laine précieuse, ce fut comme une évidence !

Côté réalisation :

Ce modèle n'est pas très compliqué, mais j'ai quand même dû démonter et recommencer au niveau du passant car je m'y étais prise à l'envers ! Ca m'apprendra à vouloir tricoter autrement que tout droit en regardant en même temps un film captivant (V pour Vendetta en l'occurence !).

Bon sinon,cette laine est belle mais mon Dieu qu'elle est poilue !!! Je déconseille fortement le port du pantalon noir pour la travailler sous peine de sortir la brosse collante à moultes reprises. Et attention aussi, prévoyez les mouchoirs car ces petits poils tout fins viennent aussi vous chatouiller les narines !

Finalement, j'ai bien trouvé un truc pour réduire cet inconvénient en fourrant ma boule de laine dans un petit sac congèle à zip, que j'ai juste laissé entrouvert pour que le fil s'en échappe au fur et à mesure de mon avancée. Ca a limité les dégâts, sans toutefois les enrayer totalement !!

Allez, quelques photos !

Tout d'abord, l'écharpe en pein blocage, étape indispensable, sinon ça roulotte de partout !

Ici, comme c'est une petite pièce légère, j'ai épinglé sur une grosse serviette éponge.

DSC_1402

DSC_1403

Et voici l'écharpe, portée lundi  pour la reprise et photographiée en arrivant dans mon bureau, en mode selfie !

DSC_1404

DSC_1405

C'est juste un pur bonheur, un nuage de douceur autour du cou, mais qui en même temps tient vraiment bien chaud !!! Le fait d'avoir ce passant dans lequel on glisse l'écharpe, fait qu'elle se positionne joliment et tient bien en place !!!

Il me reste donc 2 boules de cette laine merveilleuse (qui se tricote en aiguille n°5). Si vous avez des idées ou des suggestions pour une petite pièce jolie je suis preneuse !!!

A part ça, côté cuisine, je suis à fond dans les galettes : j'en suis à ma 5ème galette maison depuis samedi !!!

J'en profite pour faire le lien avec mon post marronnier de la galette : en cliquant sur la photo de la jolie galette que j'ai faite pour un petit déj 'convivial avec mes collaborateurs (eh oui, je suis chef d'une joyeuse équipe de 6 personnes !), vous retrouverez tous mes conseils pour bien réussir votre galette des rois !

DSC_1405(1)

Bon appétit, et à très bientôt ! Ce week-end, l'appareil photo va crépiter (enfin j'espère !!!) pour pouvoir vous présenter des tas de nouveautés !

 

 

Posté par terpsi74 à 14:56 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 janvier 2018

Pyjama pour homme

Bonjour,

Aujourd'hui c'est jour de défi avec le désormais délèbre "je couds pour un homme" d'Annabelle.

Depuis presqu'un an maintenant, je devais coudre un pyjama pour mon mari, dans la même veine que celui que j'ai cousu pour Lénaïc.

Voici chose faite avec un beau pyjama bien chaud cousu dimanche.

Côté patron :

Pour la pantalon, pas de patron, je me suis basée sur un bas de pyjama qui va bien à mon mari.

Pour le haut, j'ai repris le patron de sweat burda 6718 que j'ai réalisé sans la capuche et avec un col un peu large.

Côté fournitures :

J'ai utilisé le même velours extensible de chez tissu price que pour le premier pyj' mais dans d'autres coloris (noir et vert olive).

J'ai également ajouté un petit appliqué de mon stock.

Côté réalisation :

Aucun souci, tout est assemblé à la surjeteuse à l'exception de l'élastique à la taille du pantalon et de l'appliqué. C'est donc une cousette assez rapide à faire !

J'ai joué avec mes deux coloris pour faire des bords-côtes contrastants.

Je m'excuse de la très mauvaise qualité des photos prises dans la pénombre de mon atelier avec un flash qui a tout jauni !

P1010778

P1010780

Je ferai au plus vite une série de photos du pyjama porté par l'intéressé afin d'éditer ce post.

edit du 14 janvier :

Voici, comme promis, des photos du pyjama porté !

P1010786

P1010787

P1010788

P1010790

 

Posté par terpsi74 à 11:48 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , ,


26 décembre 2017

Ma robe de Noël et autres réjouissances

Bonjour,

De retour en ce lendemain de Noël, j'espère que vous avez passé de bons moments.

Cette semaine, je suis au travail et mon mari aussi, les enfants sont partis ce matin avec mes parents, direction la montagne !

Je profite d'un petit instant pour, tout d'abord, vous présenter la robe que j'ai portée cette année pour le réveillon du 24 au soir.

Côté patron :

Il s'agit d'un modèle de robe du magazine Fait Main de juillet 2016, cette robe est d'ailleurs en couverture.

C'est une petite robe simple et élégante, cintrée, en jersey.

Côté fournitures :

Je suis allée chercher dans mon stock un coupon de jersey Milano floqué velours aux couleurs évoquant Noël, que j'avais commandé chez Tissu-price il y a un petit moment déjà.

Côté réalisation :

J'ai utilisé ma surjeteuse pour l'assemblage et les finitions sont à l'aiguille double. Ce modèle est assez simple à réaliser.

Voici quelques photos, en fin de soirée...

Je l'ai portée avec un petit gilet court.

DSC_1368

DSC_1371

Une photo du décolleté et des larges bretelles froncées qui font le charme de ce modèle.

DSC_1372

Cette robe est sympa. Confortable car tout en jersey elle est idéale pour ce type de repas et je ne me suis sentie ni opressée ni engoncée au fur et à mesure que le repas avançait !

Le Père Noël a été généreux cette année.

Avalanche de cadeaux (remarquez, nous étions 26 dont 11 enfants !)

DSC_1373

J'ai été vraiment gâtée, avec, pour la couture, le livre de Marie Poisson, qui m'intéressait surtout pour les modèles qu'il propose...coudre-le-stretch-marie-poisson

Tout un stock de boutons dans des bocaux, héritage d'une arrière grand-mère, qui m'a été transmis par sa fille qui ne coud pas...

bocauxboutons

 

Un tapis de découpe grand format (90x60) : youpi !!!

I-Grande-50920-tapis-de-decoupe-auto-cicatrisant-60-x-90-cm

Un superbe livre de pâtisserie, sur lequel je lorgnais depuis un moment !

lead-image-2

 

Mon mari quant à lui m'a offert un sublime coffret à bijoux en bois sculpté qui m'attendait à la maison à notre retour hier soir !51ctkHYEGuL

En plus d'être très beau et raffiné, il est grand et très fonctionnel (le coffret hein, quoique mon mari est beau grand et très fonctionnel aussi !!!) . Il va remplacer mon vieux coffret qui avait plus de 15 ans et qui commençait à être décrépi !

51h-45cx2KL

Et vous, avez-vous été gâtés ?

J'en profite pour vous remercier de votre fidélité tout au long de cette belle année 2017 qui se termine.

Pour clore ce billet, une petite photo de famille prise hier, avec nos beaux pulls de Noël sous un rayon de soleil !

20171225_184852898

Je vous souhaite de tout coeur et très sincèrement une excellente fin d'année, qu'elle soit en famille, entre amis ou en amoureux, il faut profiter de ces moments !

Rendez-vous en 2018 !

 

Posté par terpsi74 à 14:53 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 décembre 2017

Du givre pour un défi !

Demain c'est le 15, jour du défi des basiques de Viou !!

Mais demain je réunionne toute la journée, et comme je n'aime pas trop programmer mes posts car c'est souvent une source de beug...

Je vous présente aujourd'hui même et  pour l'occasion un petit top "Givre", qui porte bien son nom en ces temps hivernaux !

Côté patron :

Vous l'aurez compris, il s'agit du modèle "Givre" de Deer & Doe, version manches longues, coupé en taille 46 avec les manches rallongées (mais pas encore assez à mon goût).

Côté fournitures :

J'ai utilisé un coupon de jersey à motif placé déniché en promo chez Bennytex ! J'avais craqué pour le rouge et les motifs asiatisants !

Côté réalisation :

Le plus compliqué fut la coupe puisque mon idée était d'avoir les motifs sur la partie haute du Givre et le rouge uni sur la partie basse. J'ai bien cogité pour réussir à tout disposer comme je le voulais,  et à part un petit bout de feuille qui se balade sur un des côtés, ça va !

L'assemblage est simple à faire avec la surjeteuse ça roule tout seul ! J'ai fini à l'aiguille double pour les ourlets !

Verdict : J'aime bien ce top dont c'est ma première réalisation, mais je le trouve un peut trop moulant et je n'ai pas assez rallongé les manches, que je porte du coup retroussées ! A modifier pour le prochain...

Place aux images !

Vue de face avec les motifs en haut et l'uni en bas, comme prévu !

P1010763

De profil, j'aime beaucoup le haut de manche ! On voit ici mon petit bout de feuille qui se balade sur le côté... Je n'ai pas pu faire autrement.

P1010764

De dos, le motif est vraiment joli je trouve !

P1010765

Gros plan sur le haut de manche...

P1010766

Merci à mes honorables lectrices de m'avoir suivie !

P1010767

Admirez également un aperçu de mon magnifique nouveau Jean Safran que je ne vais pas tarder à vous présenter !

 

Posté par terpsi74 à 17:36 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 décembre 2017

Un blouson comme les grands !

Comme je vous le disais dans un post précédent, Lénaïc s'est senti un peu en reste après que j'ai terminé le manteau de Lucie et le mien.

Mais ce n'est pas si facile de trouver un modèle de manteau pour garçon en 12 ans.

Côté patron :

Au départ, je voyais bien un caban ou une parka, mais je n'ai rien trouvé de bien follichon. Et puis je me suis souvenue que j'avais en ma possession le numéro hiver 2016-17 d'Ottobre,  Fanny m'ayant indiqué qu'Ottobre pouvait proposer des modèle sympas en taille "ado".

J'ai donc finalement jeté mon dévolu sur un blouson de style Teddy, le modèle "College Style".

blouson-hiver-college-style-ottobre

J'ai taillé en 12 ans, soit une taille 152.

Côté fournitures :

J'ai passé deux commandes pour réaliser ce blouson.

La première, chez Bennytex, où j'ai choisi une laine bouillie gris chiné, du bord côtes noir, du simili matelassé noir, et de la doublure satin de coton noire.

La seconde chez Mercerie Extra, où j'ai pris la fermeture séparable et un bel écusson en cuir que je voulais placer au dos du blouson.

De mon stock, j'ai utilisé des chutes de cuir noir pour les petites triangles des poches, un peu de jersey milano noir pour le fond de poche et un appliqué choisi par le jeune homme pour le devant  : "OMG"  en rouge !

Côté réalisation :

Les explications sont relativement claires et les pièces s'emboitent dans l'ensemble très bien !

J'ai été particulièrement attentive à la réalisation des poches. Elles n'ont pas de rabat, il faut donc être bien appliquée pour avoir une jolie finition en arrondi. Pour les triangles de cuir, je les ai d'abord fixés à la colle avant de les surpiquer.

J'ai également fait extrêmement attention pour ne pas avoir de décalage entre le côté droit et le gauche au moment de la pose de la fermeture éclair.

Place aux photos !

Vue de face, le résultat est chouette avec ce simili matelassé !

DSC_1345

Vue de dos, avec l'écusson cuir.

DSC_1346

Ouvert, aperçu de la doublure avec les parmentures en simili et la sous-patte de fermeture éclair.

DSC_1347

Et maintenant, avalanche de photos du teddy porté !

Mon fiston n'est pas souvent à l'honneur sur le blog, le voici vengé !

Les mains dans les poches, d'une étrange manière pour je cite "faire le mec !"

P1010754

De profil, en mode beau gosse, devant le jasmin d'hiver en fleurs.

P1010755

De l'autre côté, on voit ici que la poche n'a pas de rabat, l'arrondi qui est visible est en fait l'intérieur de la poche.

P1010756

Petite vue sur l'intérieur, notez que Lénaïc porte un superbe pull tricoté main par sa Manou ! (ma maman).

P1010758

Zoom sur le détail de la fermeture et de sa sous-patte, sur le bas d'ourlet en simili et sur l'ouverture de poche (partie la plus technique du modèle).

P1010760

Vue de dos, c'est la classe !!!

P1010757

Et de plus près pour finir. Le triangle rouge est une pièce que je lui ai tricotée, c'est comme un mini châle que j'ai cousu à l'arrière et qui s'enfile par la tête ! Très pratique pour les grands-froids.

P1010759

Voilà, j'en ai terminé avec la présentation de ce blouson dont la réalisation s'est faite sans heurs !

A bientôt.

 

 

Posté par terpsi74 à 12:38 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 novembre 2017

Ensemble sport

Encore un week-end de passé... Et bien occupé !

Je me suis lancée dans la réalisation de pain samedi, de brioches dimanche, je tente d'élever un levain, j'ai fait des yaourts, j'ai tricoté devant la tv et j'ai aussi cousu !

Petite parenthèse, si les aliments fermentés vous intéressent (levain, yaourt, kefir, saumure, etc...) je vous conseille vivement le site ni cru ni cuit, que j'ai découvert récemment et qui est vraiment une mine d'informations en la matière !!!

Côté couture donc, comme je suis en attente de quelques fournitures pour le teddy de Lénaïc, je ne suis pas restée les bras ballants et en ai profité pour coudre le sweat à capuche que m'avait demandé Lucie après avoir vu celui de son père.

Côté patron :

index

Pour Lucie j'ai utilisé le patron Jalie 3355 et je n'ai pas été déçue ! La pochette est très complète puisqu'elle comprend deux patrons : un sweat avec ou sans capuche, avec ou sans poche et un pantalon de jogging. Comme d'habitude avec Jalie, on a toutes les tailles du 2 ans au XXL, donc je pourrai réutiliser ce patron pour Lénaïc, pour moi ou même pour mon mari car le modèle est unisexe !

Côté fournitures :

J'avais commandé début octobre 2 mètres de molleton bouclette chez Bennytex, précisément pour ce type de projet.

molleton

C'est un joli tissu mais attention !!!

1- Ce n'est pas un molleton épais type "gros sweat" mais un jersey assez fluide et fin avec un côté chiné et un côté bouclettes.

2- Le côté bouclettes est assez fragile et les fils se tirent facilement. Je vous conseille donc d'être vigilante à la coupe et lors des diverses manipulations.

J'ai également utilisé un lacet gris (la jumeau de celui qui m'a servi pour le sweat de monsieur), deux petits oeillets, de l'élastique de 3 cm et de l'élastique de 2 cm.

Enfin, le modèle comprend des surpiqûres décoratives et nous avons choisi avec Lucie une couleur bien flashie, une sorte de rose saumon fluo !!

Côté réalisation :

Pas de souci particulier pour ce sweat, dont le patron et les explications sont bien faits.  J'ai utilisé mon tissu pour les poignets et la taille (pas de bord-côtes donc).

Pour les surpiqures, après plusieurs essais sur une chute, j'ai choisi le point n°12 de ma machine, qui me paraissait visuellement le plus proche du point de recouvrement que l'on voit souvent sur le sportswear.

index

Le résultat est assez joli à l'oeil malgré quelques gondolages dus à la souplesse du tissu.

Pas de souci pour la pose des oeillets que j'ai choisis volontairement petits et peu épais du fait de ce tissu plutôt fin.

Un petit truc : pour éviter que l'oeillet ne se barre en cacahuète sur du jersey fin et filant, pensez à placer sur l'envers de votre tissu une petite rustine. Ici j'ai utilisé un petit carré de feutrine fine de 1*1 cm. Du coup l'oeillet qui passe au travers du tissu et de la rustine tient bien en place !

voici ici un zoom sur le haut où l'on voit bien les surpiqûres et les oeillets.

P1010749

Comme après voir coupé les pièces de mon sweat il me restait quand même pas mal de tissu, je me suis dit "soyons fous, on va faire le bas de jogging aussi !".

Bon, j'avoue, j'étais un peu otpimiste : réaliser un sweat + un pantalon dans deux mètres de tissu, pour une jeune fille d'1m76 était illusoire. Mais, avec un peu de bidouilles et de suite dans les idées, j'ai tout de même réussi à sortir un pantacourt !!

Il comporte deux poches surpiquées et j'ai fait deux ajouts au niveau du bas de jambe, soulignés par une surpiqûre. La taille est élastiquée (élastique de 3cm) ainsi que les mollets (élastique de 2cm) pour lesquels j'ai bien sûr pris la mesure du mollet de Lucie car le modèle est prévu pour la cheville !

Allons-y donc pour une série de photos de cette tenue sportive !

P1010744

Mains dans les poches, ou non.

P1010745

Combo vue de profil et de dos gâce au miroir !

P1010746

Petite pose de dos qui montre bien la fluidité du tissu.

P1010747

Façon street wear,

P1010748

Ou façon dancewear !!!

P1010752

Une chose est sûre, cet ensemble est confortable et bien extensible !

Lucie porte son sweat aujourd'hui, avec un jean's c'est très à la mode dans les cours de lycée !

Et moi, je vous dis à très bientôt !

 

 

 

Posté par terpsi74 à 14:33 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 novembre 2017

Le manteau rouge

En regardant les tendances hiver 2017-2018 pour les manteaux, j'ai vu que le rouge était à l'honneur et j'ai été emballée par ce modèle signé Max Mara !

Defile-Max-Mara-Pret-a-porter-Automne-Hiver-2017-2018

Je ne parle pas des mou-moufles hein !!!

Eh oui, il peut faire très froid en Nord-Isère et quand le thermomètre chute, je ressors tous les ans un vieux manteau en fausse fourrure noire, certes très douillet mais dont la doublure part en quenouille et dont la coupe est quelque peu datée (qui a dit démodée ?!)

Il était temps pour moi de réagir et de lui trouver un remplaçant. C'est chose faite avec le manteau que je vous présente aujourd'hui !

Côté patron :

Mon idée était un manteau long, très ample pour pourvoir mettre de gros pulls dessous, avec un col châle comme sur ma photo "coup de coeur".

J'ai feuilleté mon stock de burda et j'ai finalement trouvé mon bonheur dans le numéro de novembre 2010, il s'agit du modèle 136.

136_Jacket_large

136-112010-M_large

Côté fournitures :

J'ai utilisé 3 mètres d'un lainage rouge éclatant et texturé commandé sur bennytex, en promotion en plus ! 

tissu

Dès que je l'ai vu, j'ai craqué, j'ai su que c'était LE tissu qu'il me fallait pour mon manteau !

J'ai également utilisé de la doublure rouge, de l'extra-fort rouge d'1 cm, un gros pression à coudre et un bouton ancien en nacre.

Côté réalisation :

Je me suis un peu éloignée de Burda au moment de la confection puisque j'ai choisi de doubler mon manteau. En effet, mon lainage texturé nécessite une doublure car présentant des espèce de "jours" là où la trame noire apparaît. De plus je trouve que c'est plus agréable à porter car ça glisse mieux et évite que le manteau ne colle aux vêtements qui sont desous !

J'ai donc pris ce paramètre en compte au moment de couper mes pièces dans le patron, que j'ai taillé en 46 :

-coupe du col châle en double exemplaire dans le lainage

-coupe d'une parmenture devant, qui suit le grand bord à 15 cm environ pour se rétrécir à 10 cm au niveau des épaules, et d'une parmenture dos, qui suit l'arrondi de l'encolure, également dans le lainage.

-coupe des manches, et des devants et dos amputés des parmentures dans la doublure.

J'ai assemblé mes pièces comme préconisé dans les instructions, en commençant par les grandes et profondes poches paysannes !

manteau2

manteau4

J'ai assemblé les pièces du dos en ajoutant des surpiqures pour bien coucher les surplus de couture, puis les épaules, les manches et enfin le col que j'ai travaillé en double épaisseur avant d'en surpiquer le bord et de le bâtir à l'encolure.

A cette étape, j'ai renforcé mes lignes d'encolure et d'emmanchures en ajoutant du ruban extra-fort le long de ces coutures car le manteau est très lourd et le tissu plutôt souple et je ne voulais pas que tout se déforme à l'usage !

Voici donc le manteau avant la pose de la doulbure ; notez que les côtés restent ouverts et ne seront refermés qu'à la fin !

manteau5

Petit zoom sur le dos avec ses surpiqures.

manteau6

J'ai ensuite procédé à la confection de ma doublure, qui est une sorte de "manteau bis", sans le col, et bi-matière puisque les parmentures sont en lainage et le reste en doublure.

J'ai alors terminé par l'assemblage de la doublure au manteau, en suivant la même méthode que celle que j'ai suivie pour le manteau Mazarine de Lucie et qui s'était très bien passée, pour un joli résultat ! Avec cette méthode, on commence par solidariser tous les bas de la pièce (bas des devants, du dos et des manches) puis on assemble les côtés en laissant une ouverture et ensuite on retourne le tout : c'est magique ! Il faut simplement prévoir à la coupe une doublure de 5 cm moins longue que le corps de la pièce (pour des ourlets de 5 cm). Il ne me restait plus qu'à surpiquer mes grands bords de devant.

Je tiens à dire que ma machine, qui passe très bien les épaisseurs, était vraiment à la limite de ce qu'elle peut surpporter (au taquet même, avec quelques grincements douloureux par moment !). Si vous voulez vous lancer dans ce genre de pièce, il faut vraiment vous assurer que votre MAC passe les épaisseurs, sinon c'est mission impossible !!!

Voici donc le manteau terminé et doublé :

manteau1

manteau3

Cette réalisation m'a finalement pris peu de temps, et s'est échelonnée sur 3 week-ends soit environ 6 après-midi coupe/couture !

Je l'ai terminé ce week-end car je ne voulais pas une fermeture avec un brandebourg comme sur le modèle, mais avec un simple bouton qui cache dessous un gros pression à coudre, que je n'avais pas dans mon stock !

Voici donc mon gros manteau rouge hyper moelleux chaud et doudou que j'adore !!! Pris en photo ce week-end dans le jardin (photos différentes de celles d'Instagram, pour varier les plaisirs !)

Porté ouvert en mode décontract', c'est comme ça que je le préfère !!

P1010737

 

P1010741

Fermé, il prend presque des allures de "robe de chambre"...

Mais bon, on s'en fout quand on a froid, non ? Qu'en pensez-vous ?

P1010740

De dos, j'aime beaucoup, certes, il ne passera pas inaperçu, mais ça ne me gêne pas du tout (j'ai passé l'âge de vouloir me fondre dans le décor).

P1010742

Col relevé, pour les grands frimats, c'est jubilatoire ! (d'où cette mine réjouie !!!)

P1010743

"Mais dis Maman, Lucie a un gros manteau, toi aussi, et moi alors ?!"

Bon ok, prochaine étape, un manteau/blouson bien chaud pour Lénaïc !

Et vous, vous coudrez-vous un manteau pour l'hiver ?

Posté par terpsi74 à 12:57 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , ,