Comme écrit précédemment la saison des concours va bientôt reprendre.

Pour le premier auquel ma fille participera fin mars, les consignes sont très strictes : justaucorps à fines bretelles de couleur pastel, sans jupette, ornement, ni parure vestimentaire.

J'ai donc cherché un modèle qui puisse répondre à ces critères, tout en ayant une forme sympathique et pas trop basique.

mouais

Alors, on y va ?

Côté patron :

Mon choix s'est finalement porté sur un patron de maillot de bain ! Le Jalie n°3350 que voici :

3350

J'ai tout de suite décelé un vrai potentiel sur ce modèle, avec son décolleté en coeur et sa jolie découpe sous la poitrine. Pour le dos bien sûr, la version B s'impose, l'autre faisant trop nageuse !

Ce sera donc ce modèle avec la version A pour le devant et la version B pour le dos !

Je ne saurais que vous recommander les patrons Jalies ! En un patron, vous disposez de plusieurs versions. Les tailles vont du 2 ans au XXL, les marges de coutures sont incluses et les explications en français ou en anglais sont très claires et illustrées de schémas ! Je n'ai pas trouvé mieux pour les justaucorps/maillots de bain et autres tuniques de danse ou de patinage !

Côté fournitures :

Un mètre de jersey coton lycra rose saumoné acheté en promo sur Bennytex.

Un mètre de doublure maillot de bain chair trouvé sur Ribes & Casals.

De la laminette (les longueurs nécessaires sont mentionnées sur le patron), du fil polyester et du fil mousse polyamide de chez Mercerie-Extra.

Côté réalisation :

J'ai décidé de doubler le justaucorps entièrement et vous propose un petit pas à pas photos de la réalisation.

J'espère que ça pourra vous intéresser.

Pour commencer, j'ai décalqué mon patron en jouant sur 4 tailles : Q pour la poitrine, R pour la taille , S pour les hanches et T pour la longueur car vous n'êtes pas sans savoir que ma fille est fine et très grande !

IMG_20170218_111336

J'ai ensuite procédé à la coupe de mes pièces en jersey -  lycra. Nous avons un devant, deux dos, une découpe devant, deux pièces pour la poitrine et deux bretelles.

IMG_20170218_113524

J'ai fait de même dans mon coupon de doublure, hormis la découpe devant, qui sera pliée en deux donc de facto en double et les bretelles.

IMG_20170218_114142

Toutes ces pièces sont coupées au cutter rotatif. En effet, ce type de matière ne se coupe pas bien du tout aux ciseaux.  Ceux que vous voyez sur les photos font juste office de poids pour éviter que le patron ne glisse sur le tissu.

Vient ensuite un passage assez fastidieux mais néanmoins indispensable ! J'ai fait l'expérience de coudre un justaucorps doublé sans passer par cet étape et le risque est grand de provoquer des torsions dans le tissu si la doublure n'est pas parfaitement ajustée au tissu principal.

Il faut donc épingler soigneusement chaque pièce de doublure à son homologue en tissu, envers contre envers.

IMG_20170218_120403

Voici donc toutes les pièces, doublées (devant, poitrine et dos) et non doublées (empiècement et bretelles).

IMG_20170218_122005

Vient ensuite le moment de solidariser la doublure et le justaucorps. Pour ce faire, j'utilise ma surjeteuse, surjet 4 fils, avec les fils suivants, de gauche à droite : Un fil polyester de la couleur de mon tissur principal, un fil polyester blanc (ce fil ne se verra pas donc peu importe sa couleur), et du fil mousse polyamide pour les bloucleurs. Ce fil est doux sur la peau et très extensible. Il vaut mieux choisir des couleurs proches de celle du tissu, sans forcément être pile dans la même teinte. Il s'agit simplement que les coutures ne se voient pas en transparence.

Pour avoir testé les deux, je préfère le fil mousse polyamide, que je trouve plus doux et plus solide, au fil mousse polyester qui a tendance à se dédoubler et à casser dans la surjeteuse !

IMG_20170218_123043

Je fais ensuite un essai de réglage sur des chutes de coupe. Ici, il nous faut un surjet pas trop serré. J'ai donc opté pour une longueur de point de 3. Le différentiel est laissé sur 1 et j'ai une tension de 3,5 sur les fils de gauche et de 3 sur les boucleurs.

Voici ce que ça donne, c'est impeccable !

IMG_20170218_123057

Je me lance donc dans le surfilage de toutes mes pièces !

IMG_20170218_123132

IMG_20170218_123646

J'insiste sur le fait que c'est indispensable ! Si on se contente de tout épingler, le tissu risque de bouger à l'assemblage !

Si vous n'avez pas de surjeteuse, il est tout à fait possible de faire cette opération à la machine. Pour ce faire il vous faudra ABSOLUMENT une aiguille "stretch". Le surjet peut être remplacé par une couture zig-zag, en cousant le zig dans les deux épaisseurs de tissu et le zag dans le vide. Le bord de votre tissu doit donc être centré pile au milieu de votre pied presseur.

Avant de passer à l'assemblage de toutes les pièces, il faut encore confectionner les bretelles.

Je prends donc ma laminette et mes bandes de jersey. Je fixe la laminette au ras du bord du tissu, en tirant légèrement dessus pour apporter l'élasticité nécessaire. cette opération est réalisée à la surjeteuse, mais peut également se faire avec la technique du zig-zag décrite ci-dessus. On procèdera de la même façon pour toutes les bordures élastiquées du justaucorps (cuisses, décolleté devant et dos).

IMG_20170219_103043

Je replie ensuite le bretelle deux fois sur elle même et je fixe le tout à l'aguille double stretch (ou au point zig-zag large, discontinu ou non, si vous n'avez pas d'aiguille double ou si vous préférez ainsi). Comme ceci :

IMG_20170219_103728

Les bretelles sont presque prêtes, il n'y a plus qu'à retailler l'excédent de tissu sur l'envers et le tour est joué. (ci-dessous les bretelles avant découpage de l'excédent de tissu).

IMG_20170219_105043

Pour l'assemblage, je me suis reportée aux explications très bien faites du patron. Je ne vais donc pas tout détailler ici, mais juste mes petites astuces perso !

Les deux pièces du dos sont assemblées à la surjeteuse. Je positionne le couteau à ras des surjets existants pour les éliminer afin que la couture ne soit pas trop épaisse ! C'est la meilleure méthode pour que vos quatre épaisseurs de tissus ne se fassent pas la malle à l'assemblage (d'autant plus si vous utilisez du lycra maillot de bain) ! Sans surjeteuse, utilisez le point élastique triple de votre machine et laissez le surfilage en place.

IMG_20170219_094852

Vient ensuite l'assemblage du devant. J'ai bien suivi les instructions pour le décolleté en coeur, la fixation des bretelles au point élastique triple et les fronces sous la poitrine.

La laminette est posée sur le décolleté avec la même méthode que pour la réalisation des bretelles (pose à ras sur l'envers, puis  repli, mais simple cette fois, et surpiqure à l'aiguille double).

Pour assembler mes pièces de devant entre elles, je n'utilise pas la surjeteuse car cela forme des coutures épaisses et disgracieuses qui se voient. Je préfère le point élastique triple de ma machine qui me sert à la fois à coudre entre elles les diférentes pièces et à réaliser des surpiqures qui sont à la fois esthétiques et fonctionnelles. Elles servent en effet à maintenir bien à plat et en place mes excédents de coutures.

Voici donc le devant assemblé, sur l'envers.

IMG_20170219_122236

Sur l'endroit, on a de jolies coutures bien plates avec de belles surpiqures de finition : une sous la couture d'assemblage poitrine/découpe (pas dessus car avec les fronces il y aurait trop d'épaisseurs et ça gondolerait !), et deux de part et d'autre de la couture découpe/devant du justaucorps.

Moi, j'aime !!!

IMG_20170219_122219

Les coutures de côtés sont réalisées avec la même méthode que pour le dos.

IMG_20170219_123424

Puis, Je pose mes élastiques, au niveau du dos ... (Ci-dessous, on voit bien l'élastique surjeté à ras, avant d'être rabattu et surpiqué à l'aiguille double).

IMG_20170219_180603

... Et des cuisses. Pose terminée et élastique rabattu, on obtient ceci :

IMG_20170219_180529

Et c'est presque fini !!!

Un petit tour sur mon buste de présentation pour voir ce que ça donne...

Bon, c'est beau ! Enfin, moi je trouve que c'est beau...

IMG_20170219_182007

D'un peu plus près, on voit bien les découpes et les jolies surpiqures.

IMG_20170219_181951

Profitant du fait que ma fille allait justement prendre son bain, je l'ai attrapée au vol pour un essayage rapide, ce qui m'a permis de prendre les mesures pour les bretelles que j'ai épinglées sur elles (attention, ça pique quand on elève le justaucorps) !

IMG_20170219_182652

Il ne me restait plus qu'à fixer mes bretelles dans le dos et à en couper l'excédent et c'est fini.

Enfin, presque fini, parce que je suis un peu (trop) perfectionniste, j'ai décousu la partie gauche du décolleté pour retendre un peu l'élastique parce que je trouvais que ça fronçait un peu...

honteux

Voilà, j'espère que ces explications illustrées vous ont plu et qu'elle vous seront utiles.

Pour réaliser ce justaucorps, il m'aura fallu 2 heures pour décalquer le patron, couper les pièces et les surfiler (samedi matin) et environ 4 heures pour l'assemblage (dimanche matin et après-midi).