Tout d'abord, je tenais à vous remercier pour vos commentaires sur mon post précédant, c'est très intéressant de voir ce qui nous motive à coudre, les unes et les autres !

merci

La semaine passée s'est achevée sur une note ultra positive pour ma grande fille qui effectuait son stage de troisième : découverte du monde du travail.

Elle a préféré opter pour un stage "vivant" en choisissant de découvrir l'envers du décor d'une boutique de vêtements pour hommes assez classe.

En effet, elle ne souhaite pas particulièrement s'orienter dans cette voie professionnelle, mais craignait de s'ennuyer en optant pour un stage dans les métiers qu'elle envisage, à savoir la médecine.

Au final, ce fut un excellent choix, elle est sortie enchantée de sa semaine, au cours de laquelle elle a pu faire plein de choses : défroissage des vêtements, mise en rayon, réalisation d'une petite vitrine, étiquetage, gestion des stocks, trucs et astuces pour connaître les tailles, techniques de pliage et même relation à la clientèle, puisqu'elle a pu s'occuper elle-même de conseiller quelques clients.

La période des soldes était en plus particulièrement propice car l'activité y est plus intense.

Pour aller travailler dans ce style de boutique, il est nécessaire de bien présenter, et c'est aussi pour cette raison que le patron l'a laissée avoir des contacts clients !

Voici donc ma "petite" working girl, prête au départ !

 

IMG_20170121_090901

Petite veste du commerce, robe droite en tartan cousue par mes soins.

La demoiselle souhaitait une robe droite en tartan qu'elle puisse porter avec une fine ceinture.

Côté patron

Il s'agit de la robe A tirée du livre japonais "simple tunic  and one piece"

43655898

Côté fournitures :

Un mètre de tartan, lainage acheté il y a un bon moment chez Laurent Tissus Bourgoin, initialement pour m'en faire une jupe et qui dormait dans mon stock.

De la doublure de mon stock (car la laine, ça grattouille).

Côté réalisation :

J'ai donc décidé de doubler ma robe, ce que le patron ne prévoit pas. J’ai taillé cette doublure simplement, en prenant le devant et le dos moins les parmentures.

Ne disposant que d'un mètre de tissu, j'ai coupé mes pièces en plusieurs morceaux pour pouvoir tout caser dans mon coupon :

2 pans pour la jupe, 1 pièce pour le buste devant et le buste dos en 2 pièces. Je me suis appliquée pour les raccords, du coup mon petit subterfuge passe inaperçu.

Pour la doublure, je l'ai fixée à plat aux parmentures  avant de coudre les parmentures à la robe, en suivant les instructions de l'ouvrage.

IMG_20170121_090920

C'est la classe non ?

A bientôt

bye